Capital investissement

Une histoire ancienne
du Groupe Labruyère

Avant même que le capital investissement ne soit aussi développé qu’aujourd’hui en France, la famille Labruyère a eu à coeur d’investir au capital d’entreprises dans des métiers différents et hors du périmètre de ses activités historiques.

Née d’une passion pour les entreprises

Ateliers Bergeaud (engins de concassage de matériaux), Speos / Perroux (imprimerie et éditique), La Brosse et Dupond (Brosserie), Pigé (emballages), et plus récemment Mathon (e-commerce d’ustensiles de cuisine), Mathilde Créations (objets de décorations et parfums d’intérieur) ou Anagram (négoce de vin en vrac) : autant d’entreprises et d’entrepreneurs accompagnés, dans des secteurs souvent nouveaux, parfois dans des situations difficiles, mais toujours en apportant implication, réseau et compétences au service des entreprises.

Désormais un métier à part entière du Groupe

Regroupées au sein de la holding LDI (Labruyère Développement & Industrie), les activités de capital investissement du groupe se développent sur fonds propres autour de 2 stratégies :  les situations complexes dans lesquelles LDI intervient généralement en majoritaire pour redresser des entreprises en difficulté et les club-deal, où LDI intervient généralement en minoritaire dans des entreprises plus matures et souvent aux côtés d’autres investisseurs familiaux.